Classe verte des PC/PC* dans le Jura (dimanche)

Cette année, les professeurs de PC et PC* ont organisé une semaine de classe verte dans le Jura. Au programme : sports en tout genre et … maths, physique, chimie ! Ambiance studieuse et décontractée, la préparation des concours est une affaire d’équipe !

Dimanche

Rendez-vous est pris place de la comédie à  12h30. Tout le monde arrive tranquillement, quelques-uns avec les parents, d’autre avec le copain ou la copine qu’ils ne reverront pas avant cinq longues journées. Au milieu de cet attroupement, une mauvaise nouvelle : C.M. ne viendra pas. Il a été très malade la nuit de samedi à  dimanche. Nous sommes tous désolés pour lui.

13h00 un peu passé, le départ. Deux bus : le premier avec 43 étudiants et deux professeurs et le deuxième avec 21 étudiants et 3 professeurs. Aucun soucis : le temps est correct et il y a peu de monde sur la route. Juste avant la pause, j’ai le temps de lancer une petite partie de streams, un jeu dont le but est de ranger « en direct » dans des cases, des nombres tirés au sort. Bien sûr, une fois le nombre placé, pas question de le rayer et de changer d’avis. L’objectif étant de n’avoir que des suites croissantes. Simple à  expliquer, simple à  jouer, moins simple à  gagner. Et ce fut Marvin le grand gagnant ! Bravo à  lui.

Entre la 2e et la 3e manche, nous avons fait une petite pause d’un quart d’heure près d’Epinal, sur une station d’autoroute. Puis nous sommes repartis au complet (heureusement) pour la deuxième partie du voyage. Une partie un peu plus « mouvementée ». En effet le premier bus (celui à  43 étudiants et 2 profs) a décidé de ne pas suivre les indications fournies par le GPS. Nous ne développerons pas, ici, les raisons de ce choix. Nous sortons donc de la voie rapide, nous revenons un peu en arrière et là … nous prenons des chemins de campagne. Et les chemins de campagnes dans le Doubs… en bus… Pour faire simple, disons simplement que sur les départementales du doubs, il est plus difficile de se reposer, de dormir et écrire devient impossible.

Lire la suite …

Après cette partie fort bucolique à  travers les collines du Doubs (méritent-elles le nom de montagnes ?), nous arrivons à  bon port à  17h15 mais sous la « pluie ». C’est Samuel qui nous accueille très chaleureusement avec un goûter, jus de pommes et gâteau. Quelques consignes et nous allons tous découvrir nos chambres. Après quelques remaniement de dernière minute, puis encore quelques autres après et encore quelques uns en début de soirée, tout le monde réussit à  trouver une place qui lui convient.

Nous sommes dans deux bâtiments. Un — son nom est Garance, bâtiment Garance — nous est réservé (et c’est là  que se trouvent les chambres des professeurs) et l’autre — Emeraude — dans lequel il y a deux chambres de 5 étudiants. Dès demain, des primaires devraient aussi venir dans ce bâtiment, nous verrons. Les chambres sont très belles, propres, fonctionnelles. Vraiment très bien ! Dans le centre, il y a pas mal de pelouse et même s’il se trouve en pleine ville (ai-je dit que nous étions à  Pierrefontaine les Varans ?), nous pouvons aller en forêt à  pied. Alors, oui, nous sommes en ville, mais c’est une petite ville (je n’ai pas internet pour vérifier la population mais, à  vue de nez, on doit frôler le millier). Deux boulangeries, un petit commerce, un bar-tabac qui ferme à  21h00 et une église. C’est simple, les étudiants qui iront visiter la ville à  20h00 rentreront à  20h45…

Après l’installation dans les chambres, nous avons le premier repas et la première soirée. C’est un self. Il faut avouer que ce n’est pas le self de Fabert et son millier de repas quotidien. Tout le monde a sa part, c’est simplement que cela change du lycée … Il faut savoir aussi que le centre est référencé comme « éthique étape ». En pratique, cela fait que nous devons ici, comme à  la maison, trier nos déchets, faire attention aux lumières, à  l’eau… mais nous mangeons souvent bio, les repas sont équilibrés et il y a même un menu spécial pour les végétariens. Et comme en plus, c’est bon, tout va pour le mieux.

Enfin, comme c’est dimanche soir, nous n’imposons pas d’étude. Résultat : séance libre de jeux (divers et variés) dans « la crypte », une salle qui porte très bien son nom. Quelques jeux joués ce soir là  : 6 qui prend, Santy Anno, Skull and Roses, Perudo, Backgammon, Kalifiko, Small World Underground, Can’t Stop, Pitch Car, Tarot, Time’s up, Saboteur, Belote, Poker .

A minuit, heure limite pour retourner dans sa chambre, il ne restait plus qu’une petite dizaine de personnes dans la crypte. Retour au bâtiment « Garance » pour une bonne nuit.

 Matthieu Rigaut

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email