Voyage de cohésion PC/PC* – mercredi et jeudi

Mercredi 3 octobre 2018

Mauvaise surprise au réveil : une légère bruine envahit l’atmosphère. La journée ne sera pas des plus folichone même si, sur la fin, le soleil fera une petite percée. Petit déjeuner tranquille, certains se lèvent de plus en plus tard, mais sont toujours à l’heure pour les cours. Aujourd’hui nous avons maths puis physique en PC* et le contraire en PC, physique puis maths. En PC*, le vidéoprojecteur refuse de fonctionner en physique pour des raisons qui resteront à jamais mystérieuses.

Au repas du midi, une « surprise » (annoncée) nous attendais : des collégiens mangeaient avec nous. Ils resteront jusqu’à vendredi.

Pour les activités du jour, nous avons : accrobranche, canoë, escalade, randonnée, rappel, VTT. Le canoë est une activité aquatique, c’est-à-dire qu’elle se pratique sur l’eau et, de préférence, sur de très grandes étendues d’eau. C’est précisément ça le problème… Aux alentours de Pierrefontaine les Varans, les lacs, les rivières, les ruisseaux… tout ce qui est censé contenir de l’eau est à sec. Donc nous sommes obligé d’aller loin : au lac de St Point, près de Metabief à une heure de route environ. Il y a deux véhicules à conduire pour transporter tout le monde, il faut donc un adulte en plus de l’animateur. Nous prenons donc la route vers 13h50 après s’être équipé de combinaison, d’un gilet de sauvetage et d’une pagaie. Sur la route, pittoresque, nous croisons, au détour d’un virage, un troupeau de chamois. Environ une quinzaine de chamois bien vivants, à 2 mètres du bord de la route et non des statues de chamois destinés à faire ralentir les automobilistes (hypothèse émise par un étudiant). Une fois sur place, les étudiants vont faire un petit tour en canoë, sous un ciel très peu chargé, une aubaine. Une heure plus tard, les voilà revenus. Changement express sur le parking, tout à côté d’une portée de cygneaux, car quelques uns sont tombés à l’eau suite aux défis proposés par l’animateur puis retour au centre. Sur la route, différente et très très buccolique cette fois, nous tombons derrière un troupeau de vaches qui rentraient à l’étable. Nous arrivons bons derniers au centre mais nous avons la chance de trouver encore quelques goûters

Au dîner, les collégiens ont un féroce appétit et quand arrive notre tour, les dames de service ont quelques difficultés à remplir les assiettes des derniers de la file. Heureusement, après discussion et grâce au professionnalisme des-dites dames, tout le monde a pu manger à sa faim. La soirée qui suit a encore vu le jeu « concept » rencontrer un grand succès !

Jeudi 4 octobre

Réveil sous un ciel magnifique ! Il en sera ainsi toute la journée, jusqu’au soir avec un ciel étoilé comme seule la campagne sait les préserver. Mais n’anticipons pas. Au petit déjeuner, les collégiens sont là. À partir de 7h30. Et ils sont là en nombre ! Ce qui fait que ceux qui avaient l’habitude de manger à 7h40 se sont vu contraints d’attendre jusqu’à 7h55… Eh oui, manque de prévoyance. Au niveau des cours, ce matin, ce fut, pour les PC*, physique puis chimie et, pour les PC, chimie et maths. « La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi. » est une citation attibuée à Albert Einstein. Nous l’avons vérifiée : le vidéoprojecteur a bien fonctionné aujourd’hui, mais sans que personne ne sache quel bouton a été appuyé pour qu’il en soit ainsi.

Le repas du midi est un peu plus bruyant que d’habitude. N’en doutons pas : les collégiens prennent leurs marques. Au programme aujourd’hui : accrobranche, canoë, escalade, randonnée, spéléologie, tir à l’arc. Certains ont joué à « concept » jusqu’à 2 minutes avant le départ. Vraiment, quel succès ! La randonnée consistait en un parcours d’un peu plus de 9 km à travers bois. Nous avons fait quelques pauses culturelles entrecoupées de quelques belles montées (350 m de dénivellé positif) et étonnamment, c’est en montée que nous allions le plus vite. Certainement parce que sur le plat, nous profitions des magnifiques points de vue. L’animateur a fait passer quelques tests à l’ensemble du groupe et il s’avère que si les étudiants savent faire du feu, les professeurs, eux, maîtrisent le feu. Retour au centre vers 17h30 au milieu d’une grande partie de foot et de quelques partie de frisbee.

Rien à dire sur le repas du soir, particulièrement copieux. La soirée jeux, elle, fut écourtée car le temps clair et chaud formait les conditions idéales pour une soirée autour d’un grand feu. Et cette soirée fut mémorable comme prévue !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email