Apprendre … beaucoup !

 

Je pense que je me souviendrai longtemps de mes années à Fabert. J’ai choisi d’entrer en prépa après mon lycée pour me laisser un maximum de portes ouvertes car je n’avais pas une idée très précise du métier que je voulais exercer.

Je n’ai pas été vraiment surprise par la charge de travail, j’avais été largement prévenue. Par moments j’ai trouvé le rythme très soutenu, j’ai dû puiser dans mes ressources pour réussir.

Pourtant je conseillerais vraiment à tous les lycéens de suivre cette voie. On en apprend plus en deux ans que dans tout le reste de notre parcours passé. Et pas seulement en sciences, mais plutôt sur nous-mêmes, notre capacité à nous concentrer, à gérer la pression, à apprendre vite.

" J’ai aussi vraiment apprécié l’ambiance : les professeurs sont disponibles, les élèves s’entraident. De nombreux camarades de classe sont devenus de vrais amis. "

Hélène FOURQUIN

Mines de Saint-Etienne

J’ai maintenant pu intégrer une école d’ingénieur qui me plait, et propose une grande diversité de parcours, qui ne se limitent pas au domaine des sciences. La prépa m’a donc donné une aisance dans les situations difficiles et permet de presque tout faire ensuite. Il faut juste avoir la volonté de s’accrocher, mais ça en vaut vraiment la peine.

Hélène FOURQUIN a intégré les Mines de Saint-Etienne en 2010

Télécharger en PDF



  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google
  • RSS
  • Email
  • Print