Envie de se surpasser

 

Arrivé en terminale, deux choses me faisaient peur : le BAC, et ce que je ferais après. C’est à cette époque que j’ai commencé à me faire une image de mon futur métier, bien entendu orienté vers les sciences.

Deux choix s’offraient à moi : l’enseignement (devenir professeur après une fac de Math ou de Physique), ou bien m’engager dans la voie des écoles d’ingénieurs. Tout en m’informant sur ces deux filières, j’ai appris qu’aller en prépa (voie qui reste généraliste) me laisserait le temps pour me décider, sans me fermer de portes.

C’est dans cet état d’esprit qu’à la rentrée 2009 j’ai rejoint la filière MPSI de Fabert, la section MP possédant l’option informatique. Mon but était de viser les écoles du concours commun polytechnique.

J’ai découvert un nouveau lycée, de nouveaux camarades, mais surtout un nouveau rythme de travail. J’ai très vite compris qu’il fallait que j’acquière une certaine rigueur, un sérieux dans mon travail : faire un DM de mathématiques la veille ? Grossière erreur ! Tout cela devait changer.

" Ce que je retiens de ma vie à Fabert, c'est que j'y ai appris plus que des maths ou de la physique, mais un goût pour le travail, et une envie de me surpasser. "

Florian MANCINI

ENSEM 2011

Maintenant que j’ai intégré l’école que je désirais, l’ENSEM à Nancy, et que je repense à la prépa,  je vois cette période de ma vie comme un défi : ce n’était pas de tout repos et cela m’a demandé quelques sacrifices mais je peux dire avec fierté que j’y suis arrivé.

Florian MANCINI a intégré l’ENSEM en 2011

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email