Envie et motivation

 

Il ne faut pas avoir peur

Lorsque j’étais en terminale S, je n’avais pas d’idées précises en ce qui concernait la poursuite de mes études. Une seule certitude : je voulais devenir ingénieur et continuer à faire des maths ! J’avais le choix entre l’ENIM et la prépa à Fabert. Finalement j’ai choisi d’aller en MPSI au lycée Fabert, malgré tout ce que j’avais pu entendre sur les difficultés d’une classe préparatoire.

En toute franchise, le rythme est élevé et cela demande une constante implication.

" Toutefois si vous avez le niveau, l’envie et la motivation, il n’y a pas de raison d’avoir peur "

Michael DE MOROQUE-SLUCKI

SUPMECA Paris

Comme je le disais, il faut être motivé, et pour cela le mieux est de se renseigner au plus vite sur les écoles pour se fixer un réel objectif.

Suite à ma première année de MP, je suis admis à l’ENSPS (Ecole Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg). Mais après y avoir bien réfléchi je refuse cette école car le domaine ne me plait pas vraiment (technologies de l’information…) et surtout, j’ai encore la motivation pour intégrer une école qui me plaise vraiment.

Finalement, après ma deuxième année de MP, je suis satisfait d’intégrer SUPMECA PARIS (école généraliste en mécanique, ouverte aux domaines de l’automobile, de l’aéronautique mais également du management et du luxe).

Autre chose ! Il est nécessaire de prendre le temps de se reposer et de se réserver des moments de détente pour pratiquer une activité sportive ou sortir entre amis. Cela n’est pas toujours évident mais il faut parvenir à le faire régulièrement pour couper un petit peu le rythme et prendre du recul.

Michael DE MOROQUE-SLUCKI a intégré SUPMECA Paris en 2010

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email