Le bon choix

 

Après une scolarité en classe européenne à Fabert, je me suis naturellement déterminé pour une classe prépa économique et commerciale car elle correspondait plus à mon tempérament éclectique.

Avec le recul et après en avoir discuté avec d’autres élèves en école ayant fait leur prépa à Paris, je pense sincèrement qu’à Fabert, nous disposons de tous les éléments pour intégrer les meilleures écoles avec des professeurs extrêmement impliqués, une ambiance favorable au travail tout en évitant un déracinement et les aléas de la vie à Paris (transports, bruit, … ).

Bien évidemment faire une classe préparatoire est extrêmement exigeant, il faut savoir s’investir dans son travail régulièrement, efficacement tout en s’organisant le mieux possible, j’en conviens ce n’est pas un exercice facile surtout en sortant du lycée. A l’inverse cela ne veut pas dire que nous devenons des bourreaux de travail.

" Au final on ne le regrette pas car l’efficacité, l’organisation, le sens critique, l’humilité face aux difficultés ainsi que le niveau acquis en langues sont des atouts essentiels à la fois en école mais aussi dans notre future vie professionnelle. "

Guillaume LE BRETON

AUDENCIA

C’est pourquoi je ne peux que conseiller la prépa aux lycéens car ce qu’ils en retireront influencera de manière très positive leur vie.

Guillaume LE BRETON a intégré AUDENCIA en 2011

Télécharger en PDF



  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email