Le soutien des professeurs

 

En Terminale, j’avais plusieurs projets en tête, mais assez vagues. Je me suis donc embarqué dans cette grande aventure qu’est la prépa sans trop savoir ce que c’était réellement, mis à part que c’était parmi les études les plus exigeantes.

La prépa a été un défi personnel, comme un pari que je me suis lancé. Je me suis engagé dans ces études prestigieuses parce que j’étais ultra-motivé, mais surtout prêt à travailler pour pouvoir réaliser mes ambitions.

Avec le recul que j’ai maintenant, je suis vraiment très satisfait de l’enseignement en prépa ; outre les connaissances pointues qu’on acquiert dans plusieurs domaines, on apprend à faire un travail précis, rigoureux, en un mot : de très grande qualité scientifique.

Pourquoi à Fabert ?

C’est la prépa la plus proche de chez moi et qui plus est, bien réputée.

Les professeurs et l’ambiance de travail

Je suis extrêmement reconnaissant envers tous les professeurs que j’ai rencontrés en sup et en spé, et je les remercie énormément. Ils font en sorte que chacun progresse au maximum, peu importe son niveau de départ. L’objectif c’est d’être au top niveau le jour J, le jour du concours, et d’intégrer la meilleure école qui soit, en accord avec ses ambitions. 
Pour cela il faut une dose de travail et de persévérance très grande. Mais le succès en est d’autant plus palpitant.

Lorsqu’on est à court de motivation, lorsqu’on traverse une période difficile, il y a toujours un soutien à trouver auprès des camarades ou bien auprès des professeurs. Ainsi on peut reprendre confiance en soi et repartir du bon pied. Car la régularité est cruciale, pour parvenir à suivre le rythme soutenu des connaissances à intégrer.

" Outre la disponibilité des professeurs et camarades, le climat amical dans la classe a été tout autant appréciable. Il permet de rester serein, et aussi de profiter de quelques moments de détente en dehors des cours. "

Robert SIKORSKI

Chimie ParisTec

www.enscp.fr

Pourquoi la chimie ?

La chimie est la matière que je trouve la plus intéressante (même si en prépa je n’ai pas vraiment pris le temps d’apprécier).

Aujourd’hui la chimie se décline sous une multitude de domaines et de matières. C’est par exemple l’étude des matériaux dont les applications s’étendent de l’industrie photovoltaïque, au bâtiment (isolation, construction), à l’électronique, etc. C’est une science en pleine mutation, car elle doit répondre à l’enjeu technologique du XXIème siecle qui est celui du développement durable.

Robert SIKORSKI a intégré Chimie ParisTech en 2011

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email