Mieux se connaître

 

Pendant mes années au Lycée De La Salle à Metz, mon attrait pour les matières scientifiques et ma passion pour l’innovation technologique se sont confirmés et il était pour moi évident que je voulais devenir ingénieur. Hésitant fortement quant au domaine dans lequel me spécialiser et ayant le sentiment de ne pas avoir atteint mes limites au lycée, j’ai choisi de m’orienter vers une classe préparatoire, me permettant  ainsi de murir mon projet professionnel durant deux années au cours desquelles je pourrais pousser mes capacités au maximum.

Ayant une affinité particulière avec la physique, j’ai opté pour la filière PCSI. L’enseignement en sciences industrielles dispensé en première année m’a beaucoup plu et c’est ainsi que j’ai choisi de m’orienter en deuxième année en PSI*. N’étant pas satisfait de mes admissions à l’issue de ma deuxième année et sentant que je pouvais faire bien mieux avec une année supplémentaire, j’ai pris la décision de redoubler.

" Au cours de mes trois années, j’ai beaucoup apprécié l’atmosphère de la classe préparatoire, la relation d’entraide entre les élèves et la sensation que les professeurs sont à notre écoute. "

Hugues DUBUST

ENSTA Bretagne

Lorsque l’on rencontre une quelconque difficulté ou que l’on n’a pas le moral, il est toujours possible de trouver quelqu’un pour nous écouter et nous aider.

La prépa permet d’avoir un bagage scientifique solide tant au niveau des connaissances que du raisonnement. La quantité de travail non négligeable nous pousse à optimiser l’efficacité et l’organisation de notre travail.

Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est à quel point mon passage en classe préparatoire m’a fait grandir. J’ai appris à mieux me connaitre, à découvrir mes faiblesses, mais aussi mes points forts, à atteindre mes limites, mais à tout faire pour les repousser, à faire face à l’échec, mais à y voir l’opportunité  de  devenir meilleur.

Au final, je garde un très bon souvenir de ma classe préparatoire. Même si j’ai connu des moments difficiles, je me rappellerai toujours les bons moments que j’ai pu passer au sein de cette prépa. Maintenant que mon objectif d’intégrer l’ENSTA Bretagne est atteint, je peux poursuivre sereinement ma route vers le métier d’ingénieur, en étant fier de mon chemin parcouru en classe préparatoire.

Hugues DUBUST a intégré l’ENSTA Bretagne en 2019

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google
  • RSS
  • Email
  • Print