Un choix judicieux

 

Je pense que la prépa est un choix judicieux quand on aime les sciences. C’est en effet une voie où l’on découvre de nombreux domaines, et qui permet par là de découvrir ses goûts.

Un peu réticent en terminale, j’avais finalement été convaincu par mon professeur de physique, et c’est ainsi que je me suis ainsi orienté vers une PCSI, puis vers une PSI*. En cours de deuxième année, je me suis petit à petit intéressé à l’ENS, en raison des possibilités que cela ouvre dans l’enseignement. Il faut cependant savoir que les débouchés sont multiples, et que les chances de l’intégrer en PSI sont souvent sous-estimées.

Je me félicite d’être resté à Fabert, car l’ambiance était au travail mais jamais à la compétition. Au contraire, les autres étaient ravis de m’aider quand ils le pouvaient et vice-versa.

Ces deux années n’ont pas été faciles, bien sûr, mais c’était une voie quasi obligatoire pour en arriver là.

"   Au final il y a certes eu du travail, mais j’ai quand même trouvé le temps pour ce qui comptait vraiment. "

Thomas GUENNOC

ENS Cachan

Je ne donnerai pas de conseils particuliers car c’est à chacun de se connaître, mais  en tout cas il n’y pas à avoir peur. D’une certaine façon, il n’y a rien à perdre en CPGE et tout à gagner.

Thomas GUENNOC a intégré l’ENS Cachan en 2014

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google
  • RSS
  • Email
  • Print