Une grande disponibilité

 

Le choix de la classe préparatoire à Fabert a été pour moi une suite logique de mon parcours scientifique après ma terminale S. À la fois vivement intéressée par les sciences et néanmoins assez perdue face à mon avenir professionnel, la classe préparatoire m’a permis de bénéficier de deux ans supplémentaires pour choisir la voie la plus adaptée à mes attentes.

J’ai fait le choix du lycée Fabert car j’y ai été scolarisée déjà de la seconde à la terminale, je connaissais donc l’établissement, l’environnement et la réputation. Au cours de mon année de PCSI, j’ai découvert que la chimie était ma matière de prédilection. J’ai donc personnellement choisi de me diriger vers la filière Physique-Chimie et j’ai intégré la classe de PC*.

On a pour habitude de penser que les élèves de prépa doivent mettre leur vie entre parenthèses pendant deux ans, qu’ils ne font que de travailler sans cesse et qu’ils ne peuvent rien faire à côté.

Pourtant c’est justement en continuant à vivre normalement, à faire du sport que l’on peut réussir en prépa. Il faut trouver son rythme, apprendre à se connaître soi-même, savoir quand est-ce qu’on est le plus efficace afin de s’économiser. Parce qu’en effet ce sont deux années éprouvantes physiquement et moralement, mais c’est surtout l’occasion d’obtenir une rigueur de travail et des bases de réflexion solides indispensables au métier d’ingénieur. Mes deux années de prépa ont été enrichissantes et sources de belles amitiés, j’en garde d’excellents souvenirs.

" En prépa, j’ai  été particulièrement conquise par l’ambiance au sein de la classe et par les relations avec l’équipe pédagogique. "

Camille ORTH

ENSCBP Bordeaux

En effet, contrairement aux préjugés, j’ai découvert des classes unies et soudées dans lesquelles il a été agréable d’évoluer et de travailler pendant 2 ans. J’ai particulièrement apprécié la disponibilité des enseignants et leurs investissements au profit de notre réussite.

J’ai finalement intégré l’ENSCBP (Ecole nationale supérieure de chimie, biologie et physique) à Bordeaux depuis le 1er Septembre 2016,  dans le cursus de chimie qui me permet de m’épanouir pleinement.

Bien que le travail demandé par les professeurs paraisse dans un premier temps important, la prépa permet aux étudiants de trouver des méthodes de travail afin d’être plus efficace. La bonne ambiance entre étudiants que j’ai constatée à Fabert favorise l’entraide.

Camille ORTH a intégré ENSCBP Bordeaux en 2016

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email