Des professeurs attentifs

 

Passionné dès le lycée par les sciences et l’aéronautique en particulier, je me suis naturellement orienté vers la prépa du Lycée Fabert dont je connaissais la qualité, pour tenter d’intégrer une grande école d’ingénieur.

De ma première année, je retiens principalement la sensation d’avoir passé un véritable cap dans mes études et ma façon de travailler : en effet, les exigences de travail tant en quantité qu’en qualité augmentent, et elles imposent d’être très rigoureux en conséquence, pour bien assimiler les toutes les connaissances nécessaires pour prétendre aux concours de toutes les écoles.

Ce changement était au début intimidant et, pour être honnête, il m’a fallu un peu de temps avant d’adopter le rythme adéquat. Mais j’ai trouvé en CPGE de véritables soutiens : d’une part de l’ensemble des professeurs, qui sont proches et conscients des difficultés que peut rencontrer chaque taupin, et d’autre part de la classe elle-même. Je ne fais sûrement que répéter des camarades en disant ici que le cliché du « chacun pour soi » ne vaut pas pour la filière que j’ai suivie (MPSI/MP*) et, de sources sûres, pas plus pour toutes les autres. Je garde les souvenirs de professeurs attentifs et d’une très bonne ambiance de classe, et surtout, de l’entraide qui existe et qui fait progresser chacun. Celui qui est aidé peut mieux comprendre tandis que celui qui aide maitrisera encore mieux ce qu’il a expliqué.

Ayant pris mes marques et adopté un rythme de travail qui me convenait, le passage en seconde année ne fut pas une étape aussi difficile que celle qui sépare le lycée des classes prépa, et j’ai appris à être encore plus efficace dans mon travail.

Lors de mon entrée en CPGE, beaucoup d’écoles d’ingénieur qui proposent un cursus adapté à mes envies (aéronautique, informatique…) m’étaient encore peu connues.

" Et c’est au cours de mes deux années à Fabert, grâce aux conseils des professeurs, grâce également aux forums des intégrés que j’ai pu considérer l’Ecole Polytechnique comme un objectif pouvant correspondre à mon profil. "

Bastien SCHNITZLER

École Polytechnique (X)

L’« X » propose en effet une formation complète et variée tant sur le plan des connaissances que sur le plan humain, avec du sport omniprésent dans la formation, des stages très divers (armées, entreprise, recherche…). En ajoutant à cela une vie étudiante riche, extrêmement dynamique et pour tous les goûts, l’Ecole Polytechnique est une très belle expérience à vivre.

Et si elle est très sélective sur le concours d’entrée, ce n’est surtout pas une raison pour désespérer ! La prépa du lycée Fabert avec la qualité de ses professeurs et de son enseignement n’a, à mon sens, rien à envier aux prépas prestigieuses de la région parisienne. Vous y trouverez là tous les ingrédients de la réussite. À vous d’y mettre du vôtre !

 

Bastien SCHNITZLER a intégré l’Ecole Polytechnique en 2017

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email