En ressortir grandi

 

Aller en classe préparatoire scientifique était pour moi un choix qui coulait de source : en terminale, je ne savais pas trop vers quoi m’orienter, les classes préparatoires ont pu me laisser le maximum de portes ouvertes et encore du temps pour choisir.

Après avoir obtenu mon bac scientifique au lycée Fabert, j’ai donc choisi de poursuivre mes études en PCSI dans le même lycée. J’ai choisi cette filière, parce que les maths y sont un peu plus concrètes qu’en MPSI, et je ne voulais pas abandonner la chimie.

Pourquoi Fabert ? Je ne me voyais pas déjà quitter le cocon familial, et connaissant l’environnement, je n’ai pas trop eu de mal à m’adapter au lieu durant ma première année. Les professeurs y sont sympathiques, et toujours là pour vous aider à progresser à votre rythme et à vous pousser à faire de votre mieux. Vous avez l’impression que plus rien ne vous fait peur après être passé par une classe préparatoire.

" Je suis encore étonnée quand je repense à la clarté des cours, et à leur qualité, et surtout aux heures de travail que les professeurs avaient dû passer dessus. "

Sophie COLIN-HAAG

ENSE3

Vous êtes chouchouté en prépa, et vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider à Fabert, étudiant ou professeur.

La prépa m’a donné une véritable leçon de vie. On y apprend à toujours se dépasser, à s’organiser pour être efficace et on revoit ses priorités. J’y ai appris à me relever à chaque fois que je faisais une erreur et à me confronter à mes problèmes.

Si je devais donner un conseil aux futurs taupins, c’est de ne pas lâcher (tous) ses loisirs. Pour moi, faire du sport était une occasion pour penser à autre chose, pour me défouler, rigoler, et apprendre à se dépasser.

Les classes préparatoires, c’est difficile, mais vous en ressortez grandi. Ce que vous faites, c’est pour vous et pour personne d’autre. Fixez-vous des objectifs personnels. Et n’oubliez jamais que l’apprentissage passe par l’erreur.

Je suis maintenant à Grenoble INP – ENSE3, l’Ecole Nationale Supérieure de l’Energie, l’Eau et l’Environnement. J’ai choisi cette école, parce que pour moi, c’est une école qui traite des questions primordiales du futur : transition énergétique, protection de l’environnement… Aller à l’ENSE3, c’est pour moi avoir un objectif, mais c’est aussi intégrer une école assez généraliste, dans un cadre assez formidable.

Sophie COLIN-HAAG  a intégré l’ENSE3 en 2016

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email