Les fruits de son travail

 

Récolter les fruits de son travail et de sa persévérance

À la fin de la terminale, c’est assez naturellement que j’ai décidé de m’orienter vers une CPGE : j’avais de bons résultats et j’avais encore besoin de temps pour réfléchir à mon projet professionnel. Pour ce qui est du choix de Fabert, c’était là que j’avais passé mes années lycée, dont je garde le souvenir d’une ambiance chaleureuse et familiale. Celle-ci me semblait idéale pour une CPGE. De plus, il était important pour moi de rester proche de ma famille, dont le soutien allait m’être nécessaire pour faire face au rythme soutenu de la prépa.

Ayant un profil très équilibré et donc un attrait aussi prononcé pour les matières scientifiques que pour les matières littéraires, j’ai longuement hésité entre les filières ECS et MPSI. J’ai finalement opté pour la voie scientifique, en me disant que je pourrai facilement faire un double diplôme avec une école de commerce une fois en école d’ingénieur. Je n’ai pas regretté mon choix.

J’ai eu des difficultés en première année mais mes professeurs m’ont aidée à croire en moi et à ne rien lâcher. Ils ont eu raison de le faire, car dès le début de la seconde année j’ai senti que le travail que j’avais fourni en première année commençait à payer, et mes résultats n’ont fait que de progresser jusqu’aux concours.

" Le soutien de mes camarades m’a également été très précieux : nous nous tirions vers le haut. Ils étaient une source de motivation tout au long des deux années. "

Chloé HINTZY

EIVP+Ensa Paris La Vilette

Finalement, j’intègre l’EIVP (Ecole des ingénieurs de la ville de Paris), une école de génie urbain qui me permet de concilier la rigueur des maths et ma part de créativité que je suis heureuse de retrouver. Je suis également un bicursus avec l’école d’architecture de Paris la Villette et je complèterai certainement ma formation par un diplôme managérial, comme je l’avais imaginé.

Même si les deux ans de prépa apparaissent parfois comme longs et difficiles je suis ravie d’avoir relevé le challenge ; cela a accru ma capacité de travail et a forgé mon caractère. Ce fut une très belle expérience qui me sera utile dans ma vie professionnelle, mais aussi dans ma vie personnelle.

Chloé HINTZY  a intégré l’EIVP en 2018

Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email