Une culture scientifique

 

J’ai découvert le métier d’ingénieur dès le lycée et, étant fortement attiré par les sciences, j’ai fait le choix d’intégrer une CPGE me permettant d’attendre deux ans avant de me lancer dans une spécialisation.

" Je n’ai pas été déçu : la prépa permet d’acquérir une culture scientifique complète et une rigueur de travail qui sont incontournables pour appréhender au mieux les problématiques auxquelles nous serons plus tard confrontés. "

Valentin Stuhlfauth

Centrale PARIS

Pour faire face à la quantité de savoir à assimiler, le travail est intense : il faut apprendre à s’organiser. Mais, bien loin du préjugé de compétition entre élèves, j’ai trouvé à Fabert une atmosphère détendue où tout le monde s’entraide. Par ailleurs le lycée est idéalement placé au centre de Metz ce qui facilite la pratique du sport et les sorties, activités essentielles pour se changer les idées.

Le cursus laisse une certaine liberté de choix, ainsi après une première année MPSI axée mathématiques je me suis orienté vers la filière PSI où l’enseignement de physique et de sciences de l’ingénieur est plus approfondi. Je m’y suis découvert une passion pour la physique.

L’effectif raisonnable des classes facilite le dialogue avec les professeurs. Ces derniers nous accompagnent dans nos choix et nous conseillent sur la méthodologie à adopter.

Mes résultats aux concours ayant été en dessous de mes espérances lors de ma première tentative, on m’a conseillé de redoubler. A l’issue de mon année de 5/2, j’ai intégré Centrale Paris.

Valentin STUHLFAUTH a intégré CENTRALE Paris en 2017


Télécharger en PDF


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Blogger
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • RSS
  • Email